CHRONO(S)CITE

UNE ODYSSÉE DES ESPACES ENTRE LA PRÊTRESSE ET LE CLOS SAINT-LAZARE 

STAINS (93) – 2016 – 2018

Une réflexion sensible sur ce qui se tisse entre l’humain et l’urbain, qui met en lumière les enjeux de la fabrique de la ville et la question fondamentale du partage de l’espace public.

Avec pour vaisseau la RANDOMobile, le collectif a embarqué ces deux quartiers dans un voyage de 365 jours au cours duquel il a remonté le temps, vécu le présent et envisagé le futur. Un périple à la quête d’histoires, de rencontres et de temps partagé dans le quartier afin d’en créer un portrait vivant. Un parcours de 24h est venu finaliser l’expérience. De moments intimes en œuvres monumentales, les quartiers du Clos et de La Prêtresse ont vécu le temps d’un weekend au rythme des interventions du collectif, réalisées avec le concours et la complicité de ses habitants, travailleurs, associations.

Chaque  installation nourrit une interrogation centrale :

«Est-ce que j’appartiens au territoire ou est-ce que c’est le territoire qui m’appartient ? »

Soutenu et financé par la ville de Stains et le département de Seine-Saint-Denis dans le cadre d’une convention de coopération territoriale, par Plaine Commune, Etablissement Public Territorial identifié comme territoire de la culture et de la création au sein du Grand Paris et par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) à travers le contrat de ville.

En quelques Chiffres

  • 9 résidences artistiques de préparation
  • 76 jours de présence artistique 20 d’ateliers
  • Une dizaine de sortie en RANDOMobile
  • 1600 personnes rencontrées / touchées durant la préparation
  • 14 jours de résidence finale
  • 24 heures d’interventions de 9h le samedi à 10h30 le dimanche
  • 8 capsules artistiques et citoyennes
  • 140 bénévoles
  • 1 000 spectateurs